• Nouveau: découvrez Numento le logiciel des collectionneurs •• Créé avec Web Acappella version gratuite •
 
Commerce local équitable
Votre AMAP à Vic le Comte - Puy de Dôme tout au long de l'année, des produits alimentaires de qualité Bio ou Naturels AMAP de la Comté Une histoire de solidarité
C’est à l’automne 2005 que naît l’idée de créer une « association pour le maintien de l’agriculture paysanne » (AMAP) à Vic-le-Comte. Le débat avait été lancé à la suite d’une conférence de Guy Kastler (réseau Semences Paysannes) organisée dans le cadre des « Rencontres alternatives » par le Mag (Mouvement alternatif de gauche), le Tag (Tous à gauche) et le Gam (Groupement d’action municipale). Parmi les thèmes abordés : comment sortir du système agricole productiviste, comment créer des circuits de distribution alimentaire différents… Des dizaines de personnes participent aux discussions, dont un groupe de producteurs liés à l’AFOCG (association de formation collective à la gestion) et rassemblant notamment Laurent Charles, Lionel Jacob, les Jardins d'Ys, Serge Bouchet, la ferme des Terres Creuses, Pierre Beauger. Plusieurs d’entre eux font aujourd’hui partie de l’AMAP de la Comté ou d’autres AMAP. Etait également impliqués le Réseau d’économie durable (RED, distribution de produits d’épicerie biologiques) et d’autres réseaux militants. A partir de décembre 2005, plusieurs assemblées générales vont avoir lieu – environ une par mois – pour mettre au point ce projet d’AMAP. Des commissions travaillent à ses différents aspects : contrats entre consommateurs et producteurs, modalités de distribution des produits, conditions d’entrée pour les producteurs, soutien à l’installation d’agriculteurs paysans, gestion de l’association par un collectif, système de solidarité, etc.
Sur ce dernier point, qui a pour objectif de favoriser l’entrée dans l’AMAP de personnes à bas revenus, les discussions sont vives. A l’été 2006, la charte de l’AMAP et ses modalités de fonctionnement sont validées : c’est la première AMAP créée dans le Puy-de-Dôme et surtout la seule en France, à l’époque, à avoir créé un système de solidarité. Deux premières tablées ont lieu devant la médiathèque de Vic-le-Comte mais le véritable démarrage se fait à Parent en septembre 2006 : Gérard Lyonne, maire de cette commune (hélas disparu depuis), est intéressé et propose à l’AMAP, après accord de son conseil municipal, une salle pour les tablées. Deux ans après, en juillet 2008, la nouvelle équipe municipale de Vic a choisi de prêter des locaux à l’AMAP. Si le système de solidarité de l’AMAP s’est vite révélé équilibré, l’implication de chacun dans le fonctionnement de l’association reste encore limité : les collectifs de gestion et d’animation se renouvellent au fil des AG, la caisse est tenue chaque semaine par des adhérents, mais la participation des Amapiens (notamment sollicités pour des aides aux producteurs sur leur exploitation et les visites NESO annuelles) s’arrête souvent à la simple récupération des produits lors des tablées. Quant au nombre d’adhérents à l’AMAP de la Comté, il se situe entre 50 et 150 selon les années, pour un nombre de transactions hebdomadaires qui varie de 50 à 100.
Quand? Pourquoi? Où? Pourquoi? Qui? Par qui? Quand? Contact Qui? contact Comment? Quoi?
Comment? Où? Quoi? Par qui?AMAP de la COMTE
située sur la commune de Vic le Comte

V V V V